• gallery
  • gallery

Golf à Saly

Vous désirez faire un peu de sport en complément de votre escale à la villa DOBERMAN AU DOMAINE DES LAGONS. Le Golf de Saly est à 10 minutes ! Cette oasis cache bien des surprises au détour de ses greens… L’entrée à peine passée, c’est une débauche de couleurs et de vie. Hors du terrain, rien ne permet d’imaginer un seul instant que la forêt tropicale a repris ses droits d’une manière aussi brutale. Le plateau semi-désertique d’origine a totalement disparu sous le couvert végétal. Les espaces libres ont été savamment calculés, car tout n’est qu’apparence et là où vous imaginez être la plaine aride, s’étend une vallée verdoyante; là où vous devinez une ondulation brûlée se trouve une cascade déversant ses ondes dans un étang fleuri. Ainsi en est-il déjà du premier trou qui, par un très léger dog leg, ne laisse apparaître qu’une petite partie de son avant-green. Mais la surprise est de taille car ce « 1 » bien caché vous dévoile tout à coup la beauté d’une vallée avec ses plans d’eau étagés.

De l’eau, il y en a en effet beaucoup : sur 18 trous, 7 comportent au moins un obstacle d’eau: exceptionnel pour une région où il ne pleut que 300 mm par an ! Ce n’est qu’au fil du parcours que l’on s’aperçoit de l’ampleur des travaux réalisés. Plus de 60.000 arbres ont été replantés à l’aide d’une technologie de pointe. Beaucoup de plants ont dû être importés de Gambie, de Casamance et de Guinée. Partant de l’idée que ce golf serait essentiellement destiné au plaisir de golfeurs vacanciers, on a restauré l’aspect originel et par là même didactique de la flore locale. Tout au long de son parcours, le joueur découvrira la brousse, les espaces de savane, la forêt humide, les baobabs parfois millénaires. Un vaste eden entrenu par 40 jardiniers où plus de 250 essences botaniques ont été réintroduites, parmi lesquelles bon nombre d’espèces fruitières : cocos, figues, mangues, bananes, ananas, papayes, citrons, pamplemousses, oranges, mandarines, goyaves, noix de cajou, et bien d’autres encore. Des fleurs à foison, aux noms tout aussi enchanteurs : bougainvillées, passiflore, hibiscus, lauriers, flamboyants, frangipaniers, jasmin, canas… que de senteurs enivrantes ! Les amateurs d’oiseaux ne seront pas en reste car l’endroit a rapidement été recolonisé par une faune nombreuse et colorée de rouge, de vert et de bleu métallique. Des centaines d’écureuils, des singes familliers et des varans insensibles à la présence des joueurs. Un appareil photographique sera le complément indispensable au sac de golf !

 

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *